yoga Ujjayi Pranayama

Comment pratiquer le Ujjayi Pranayama

La respiration « Ujjayi » est une méthode de respiration propre au yoga. Elle est souvent appelée « souffle victorieux ». Cette technique, connue sous le nom de pranayma, aide à rester concentré pendant la pratique et procure un sentiment de calme et de tranquillité. Pranayama est un mot sanskrit qui désigne les exercices de respiration du yoga visant à contrôler le Prana, c’est-à-dire l’énergie vitale.

Qu’est-ce que le pranayama ?

Quel que soit le style de yoga, le pranayama joue un rôle important.

Il se compose généralement d’exercices respiratoires dont le but est de contrôler la respiration d’une manière particulière afin de maîtriser ce que l’on appelle le prana (force vitale) et d’être finalement en mesure de méditer sans effort ou d’augmenter la vitalité.

Les exercices qu’ils effectuent sont capables d’avoir un impact sur notre esprit car ils agissent sur le système nerveux en stimulant le nerf vague, qui est le nerf qui nous aide à échapper aux réactions de lutte ou de fuite qui peuvent se produire dans des situations stressantes.

Vous avez probablement observé qu’en fonction de votre humeur ou de votre état d’esprit, votre respiration peut changer. Le pranayama est un outil étonnant pour concentrer votre esprit et rester aussi paisible que possible.

respiration Ujjayi Pranayama

Les origines étymologiques de Ujjayipranayama

Le mot sanskrit peut être traduit par  » celui qui est victorieux « . Le souffle Ujjayi pourrait également être appelé  » souffle victorieux « . Il signifie le sentiment de triomphe sur la fluctuation du mental. Dans la pratique du yoga dynamique, elle est également connue sous le nom de « souffle du cobra » ou « souffle de l’océan » en raison du son que font les yogis lorsqu’ils pratiquent. Il peut ressembler à un cobra ou au bruit des vagues de l’océan.

Les bienfaits de la pratique du Ujjayi Pranayama

Le Ujjayi Pranayama est une technique de respiration qui fait partie de la tradition du yoga. Cette technique consiste à inspirer et expirer lentement et profondément en utilisant la gorge pour contrôler le flux d’air.

La pratique du Ujjayi Pranayama peut apporter de nombreux bienfaits pour la santé mentale et physique. Voici quelques exemples :

  1. Améliore la concentration et la méditation : La respiration contrôlée du Ujjayi Pranayama peut aider à calmer l’esprit et à se concentrer sur le moment présent. Cela peut être bénéfique pour la méditation et la pratique de la pleine conscience.
  2. Réduit le stress et l’anxiété : La respiration profonde et contrôlée du Ujjayi Pranayama peut aider à réduire le stress et l’anxiété en activant le système nerveux parasympathique, qui joue un rôle important dans la régulation de l’état de relaxation.
  3. Renforce le système immunitaire : La respiration profonde peut aider à renforcer le système immunitaire en améliorant la circulation sanguine et en permettant aux globules blancs de se déplacer plus efficacement dans l’organisme.
  4. Améliore la flexibilité et la force musculaire : La respiration contrôlée du Ujjayi Pranayama peut aider à renforcer les muscles du tronc et à améliorer la flexibilité de la colonne vertébrale, ce qui peut être bénéfique pour la pratique du yoga et d’autres activités physiques.

Il est important de noter que la pratique du Ujjayi Pranayama doit être effectuée sous la supervision d’un professionnel de la santé ou d’un enseignant de yoga expérimenté pour éviter tout risque de blessure ou de malaise.

Vidéo : Comment faire la respiration Ujjayi ?

La méthode traditionnelle de pratique de Ujjayi Pranayama

Ujjayi est accompli en respirant par la glotte. La vitesse de la glotte est légèrement réduite. Cela produit un son spécifique : celui qui rappelle les vagues de l’océan !

La glotte était traditionnellement fermée par le mouvement du cou. En effet, cela permet de ne pas avoir à contracter la glotte. De plus, cela permet de se préparer à jalandhara bandha (le verrouillage de la gorge) et d’effectuer une voie ésotérique sur notre énergie. Voici comment pratiquer la méthode traditionnelle.

  1. Asseyez-vous dans une position détendue dans laquelle votre dos est droit et vos épaules sont larges. Vous pouvez pratiquer sukhasana (la posture facile) ou vajrasana (la posture de l’éclair) ou vous asseoir sur une chaise.
  2. Inspirez, puis laissez la cage thoracique s’ouvrir en tirant les omoplates vers l’arrière et vers le centre de votre dos. Cela permettra de libérer la longueur dans le cou.
  3. Lorsque vous expirez, prenez votre menton et remontez-le jusqu’à ce que vos clavicules soient au même niveau. Attention : il n’est pas recommandé de ressentir une tension dans le cou ou les trapèzes. Si vous ressentez une tension, réduisez votre menton ou jetez un coup d’œil à la deuxième section de ce post.
  4. Prenez des respirations normales en ouvrant le poumon et en élargissant la cage thoracique.
  5. Inspirez et laissez le souffle passer dans votre poitrine (le sternum doit s’abaisser) et votre gorge se resserrer légèrement. Vous entendrez le bruit des vagues de l’océan lorsque vous expirerez.